Près de 85 % des plantes à fleurs sont pollinisées par les insectes.

Leur existence est donc vitale pour la vie végétale et pour la vie humaine.

Voici quelques images de nos vaillants petits insectes.

Voici l'abeille charpentière ou xylocope violet. C'est la plus grosse abeille solitaire d'Europe. On la repère aisément grâce à ses magnifiques ailes bleu métallique et à son vrombrissement sonore.

Les osmies sont de très bonnes clientes des hôtels à insectes. Vous avez là un couple. La femelle est la plus grande.

Ces abeilles solitaires ne vivent pas en colonie comme nos abeilles domestiques.

Elles sont deux uniquement lors de l'accouplement.

Le mâle meurt ensuite, mission accomplie.

La femelle part en quête de trous, d'interstices pour y déposer ses oeufs.

L'endroit trouvé, elle fait d'abord le ménage pour rendre l'endroit très propre.

Elle va chercher du pollen sur les fleurs les plus proches et pond le premier oeuf au fond du refuge.

Elle  part ensuite chercher de la terre pour fabriquer une première cloison.

Elle retourne chercher du pollen pour pondre le deuxième oeuf puis fabrique devant une autre cloison et ainsi de suite jusqu'à l'entrée du trou qu'elle va boucher hermétiquement.

La ponte terminée, la femelle a accompli sa mission et meurt à son tour.

 

Les petits oeufs, posés sur leur réserve de nourriture, vont la consommer, devenir des petits vers, puis des nymphes avant de se chrysalider.

Un an après la ponte, ces insectes "parfaits" vont sortir de leurs alvéoles.

Aptes à la reproduction, ils vont passer à l'action et ainsi perpétuer les générations ..... et féconder nos fleurs au passage.

Voici notre abeille domestique au travail. On aperçoit parfaitement les boules de pollen logées sur ses pattes postérieures.

Le bourdon fait aussi un gros travail de pollinisation.